Passer au contenu principal

Avant un probable tour de visFrénésie et espoirs agitent l’économie genevoise

Un nouveau confinement tuera des entreprises, prédit le patronat. Les syndicats craignent pour les salariés. L’aide doit augmenter, juge un économiste.

 La task force Covid nationale a plaidé mardi pour un confinement en le jugeant «utile sur le plan économique».
La task force Covid nationale a plaidé mardi pour un confinement en le jugeant «utile sur le plan économique».
Frank Mentha

«Chez certains de nos membres, par exemple les commerçants, on sent monter la panique et le désespoir.» Directeur de la Fédération des entreprises romandes à Genève, Blaise Matthey décrit ainsi l’état des troupes à l’approche de nouvelles mesures sanitaires pour enrayer le Covid. Le Conseil fédéral dévoilera les règles du jeu vendredi. Certains secteurs économiques redoutent le coup de grâce. Paradoxe, pour certains experts, ces mêmes mesures sont jugées salvatrices pour l’économie.

Sans monter aux barricades, Blaise Matthey formule des exigences. «Les mesures doivent être graduelles, proportionnées, adaptées le plus vite possible et coordonnées, faute de quoi des tensions surgissent et le message sanitaire perd en crédibilité, résume-t-il. Comment défendre la fermeture des commerces à Genève s’ils restent ouverts à Chavannes (VD)? Il est bon de fixer enfin des critères permettant d’ajuster ces mesures à la situation, de façon décentralisée.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.