Passer au contenu principal

Bande dessinéeFrederik Peeters s’invente un double pour brouiller les pistes

Avec «Oleg», l’auteur genevois livre un magnifique roman graphique mêlant adroitement réalité et fiction, humour et gravité. Dans la lignée de «Pilules bleues»? Pas si simple…

Oleg, le personnage central du nouveau roman graphique de Frederik Peeters, tel qu’il apparaît en couverture.
Oleg, le personnage central du nouveau roman graphique de Frederik Peeters, tel qu’il apparaît en couverture.
Éd. Atrabile

Quand il déboule à notre rendez-vous, le regard pétillant derrière ses lunettes de myope, son vélo cadenassé cinq étages plus bas, on se dit que Frederik Peeters ressemble décidément beaucoup au personnage principal de son nouveau roman graphique, «Oleg», à paraître ce jeudi 14 janvier chez Atrabile, un éditeur du cru. En fait, c’est lui, mais ce n’est pas lui. Vingt ans après «Pilules bleues» pour lequel il avait obtenu un Prix Töpffer, lauteur genevois revient à l’autobiographie de manière décalée, en mêlant adroitement la réalité et la fiction. S’il se raconte dans ce magnifique album en noir et blanc alliant humour, profondeur et gravité, il troque le «je» pour le «il», s’inventant un double pour mieux brouiller les pistes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.