Passer au contenu principal

NominationFrédéric Hohl et ses amis reprennent les commandes de la Revue

La Ville mise sur l’expérience des vieux loups de mer en remettant la barre du rendez-vous satirique à celui qui le conduisait déjà de 2003 à 2008.

La première de l’édition 2019 de la Revue, dirigée alors par le tandem Antony Mettler-Laurent Nicolet, un an avant l’annulation de la cuvée 2020.
La première de l’édition 2019 de la Revue, dirigée alors par le tandem Antony Mettler-Laurent Nicolet, un an avant l’annulation de la cuvée 2020.
FRANK MENTHA

«Surtout ne rajeunis pas ton public cette année, tu nous ferais tous attraper le Covid!» C’est par cette boutade rapportée d’un ancien fidèle des années 2000 que Frédéric Hohl accueille notre coup de fil suivant l’annonce officielle de sa nouvelle nomination à la tête de la Revue, ce mardi matin. L’emballage de son hamburger de midi encore dans la main qui ne tient pas le téléphone, celui qui, à 57 ans, fut tour à tour comptable, chanteur, danseur, directeur d’hôtels, producteur, organisateur d’événements, politicien PLR et directeur exécutif de la dernière Fête des Vignerons ne boude pas son plaisir: «On est toujours content de remporter un appel d’offres!» savoure le winner. En effet, le Service culturel de la Ville de Genève, par le biais d’une commission d’évaluation composée de trois experts externes, vient de choisir la société New Events Production SA (NEPSA) qu’il dirige, ainsi que son collectif d’humoristes romands, au détriment des six autres dossiers de candidature reçus. Subvention annuelle: 335’100 francs, sur un budget total de près de deux millions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.