Passer au contenu principal

JusticeFraude à la Caisse de chômage: les escrocs qui avouent sont jugés en trente minutes

L’arnaque hors normes dans le canton de Vaud se règle pour l’instant à coups d’audiences ultrarapides. Le grand procès est prévu en 2022, soit neuf ans après le début des faits.

Les fraudes à la Caisse de chômage concernaient surtout le secteur de la construction.
Les fraudes à la Caisse de chômage concernaient surtout le secteur de la construction.
Getty Images

Lundi 26 octobre, 8 h 30. Dans une petite salle du tribunal de Vevey (VD), l’accusé se lève et, la tête rentrée dans les épaules, confesse d’une petite voix: «Je regrette, je ne vais pas recommencerEn quelques mots, ce chef d’une entreprise de ferraillage dans le Chablais vient de reconnaître avoir participé à l’arnaque du siècle contre la Caisse cantonale vaudoise de chômage.

Sa part du vol se monte à «207 829 francs 70», selon l’acte d’accusation. Il aurait empoché 70 000 francs, qu’il accepte de rembourser. La confession a enchanté la Cour, qui l’a condamné à 18 mois de prison avec sursis, après seulement trente minutes d’audience.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.