Passer au contenu principal

CoronavirusFin du soutien de l’armée aux douanes suisses

Le bataillon d’infanterie 65 soutenait l'Administration fédérale des douanes (AFD) à la frontière française. Ils seront libérés de leurs obligations mercredi matin

Les soldats et cadres libérés assistaient l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans le canton de Genève,
Les soldats et cadres libérés assistaient l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans le canton de Genève,
KEYSTONE

Avec la réouverture des frontières lundi, l’armée suisse met du même coup un terme à son opération de surveillance en soutien aux douanes. Les troupes se sont relayées à cette tâche durant trois mois.

Dimanche soir, 630 hommes et femmes du bataillon d’infanterie 65 ont achevé leur mission, indique l’armée. Ils avaient soutenu l'Administration fédérale des douanes (AFD) à la frontière française. Après une transmission officielle du drapeau lundi soir en présence du chef de l’opération «Corona 20» et commandant de corps Aldo Schellenberg, ils seront libérés de leurs obligations mercredi matin à Walenstadt (SG).

Les soldats et cadres libérés mercredi sont principalement des Zurichois. Depuis le 27 mai dernier, ils assistaient l’AFD dans le canton de Genève, en Ajoie (JU) et dans la région bâloise.

Au total, 760 membres du bataillon avaient été convoqués à cet effet. Mais après deux jours, une compagnie a déjà été renvoyée à la maison en raison des assouplissements convenus, fin mai, avec l’Allemagne et l’Autriche. Les douanes ne nécessitaient plus aucun soutien au nord et à l'est du pays.

(ATS/NXP)