Passer au contenu principal

Produits genevoisFesti’Terroir, les Bastions à croquer

Deuxième édition remaniée du plus cool des marchés locaux.

Camille Boschung, producteur d’herbes aromatiques à Soral, sera de la partie.
Camille Boschung, producteur d’herbes aromatiques à Soral, sera de la partie.
OLIVIER VOGELSANG

L’an passé, le reporter de la «Tribune de Genève» avait failli quitter le premier Festi’Terroir les pieds devants. Ou presque. Pensez: un verre de blanc à goûter par ci. Un gin du cru à déguster par là. Une bière artisanale et un petit coup de gamay… Voyez les tentations en cascade et le désastre potentiel. Mais le reporter de la «Tribune de Genève» avait su faire preuve de tempérance. Et sagement empli son cabas de légumes et charcutailles locales en gardant la tête froide. Disons… tiède.

Mais reprenons depuis le début. Festi’Terroir, comme son nom le claironne sans finauderie, c’est donc un festival voué au miam d’ici. La 2e édition se tiendra ce week-end, toujours aux Bastions, sous l’œil sévère des réformateurs. Covid oblige, le concept de la nouba a été un tantinet remanié. Voire ratatiné. Concerts, tables rondes, ateliers et brunch ont été annulés. Resto et buvette aussi. Ah, zut, alors. Maudit virus. Reste le marché de producteurs locaux, bios souvent, qui feront déguster et vendront leurs victuailles. Ainsi que les stands de diverses associations genevoises œuvrant pour l’agriculture durable et la consommation responsable.

Esprit convivial

«On revient de loin», sourit Mark Jan-du-Chêne de l’Opage. «Les contraintes liées au virus n’ont pas arrêté de varier. On était à deux doigts de tout annuler. Puis la Ville et le Canton ont fini par s’entendre. On appliquera les mêmes restrictions que sur les autres marchés genevois. Les producteurs porteront le masque. Les gens pourront se mouvoir librement, mais sans toucher aux produits. C’est un moindre mal. L’esprit convivial de l’an passé devrait perdurer.»

On retrouvera donc aux Bastions la fine fleur de la production gourmande du canton. Des vignerons fameux – les Hutins, Sophie Dugerdil, Stéphane Dupraz, etc.; des boulangers valeureux, dont Jérôme Saugy de Levain.ch; des «happy apiculteurs», dont la pétillante Stéphanie Vuadens; des brasseurs et un distillateur; un boucher patenté; plus une quinzaine de producteurs de fruits, fleurs et légumes. Voyez le casting de rêve. C’est en plein cœur de la ville et ce week-end que ça se trame. Qu’on se le dise.

Festi’Terroir, parc des Bastions. Sa 10-19h; di 10-18h.