Félix Vallotton renforce sa présence au Musée d’Orsay, à Paris

Beaux-ArtsDeux huiles acquises à Zurich en 2016 pour près de 5 millions de francs ont été données à l’institution parisienne.

«Au Marché» de Félix Vallotton était à Lausanne en 2015 dans le cadre de l'exposition

«Au Marché» de Félix Vallotton était à Lausanne en 2015 dans le cadre de l'exposition "Paris à nous deux" du Musée cantonal des beaux-arts. Image: MUSEE D’ORSAY/PATRICE SCHMIDT/EPMO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Disparu des radars publics pendant plus de soixante ans, «Le Marché» peint par Félix Vallotton faisait la couverture du catalogue des ventes d’art suisse de Sotheby’s en 2016 à Zurich. Vendue 3,5 millions de francs «à un collectionneur d’importance internationale», l’huile sur carton est ressortie avec un record pour l’artiste né à Lausanne. Il tient toujours! Le voile s’est par contre levé sur l’identité des acheteurs, il s’agissait des Texans Marlene et Spencer Hays, qui viennent de donner 106 œuvres au Musée d’Orsay. Tableau recto verso vu en 2015 à Lausanne dans le cadre de l’exposition «Paris à nous deux», «Au Marché» est dans le lot, de même que «La Cuisinière» acquise 1,4 million lors de la même vente.

Passionnés d’art français, fans de Bonnard, Vuillard, des nabis, de Matisse et de Modigliani, les collectionneurs aux plus de 6000 pièces, n’achèteront pas d’autres Vallotton, Spencer Hays étant décédé à New York en 2017. L’année précédente, ces fidèles du musée parisien écho parfait de leurs propres aspirations artistiques avaient déjà offert à la France 187 de leurs œuvres. Avec l’annonce faite mercredi, donation est désormais de 293 pièces ou… le cadeau le plus important dans l’histoire de l’institution.

Félix Vallotton y gagne aussi, comptant désormais 35 pièces dans les collections du Musée d’Orsay. D’un «Clair de Lune» au «Dîner, Effet de Lampe», d’un autoportrait de l’artiste à l’âge de 32 ans à l’esquisse de Verdun de 1917 ou encore au «Ballon», l’une de ses huiles emblématiques, le Vaudois mort Parisien en 1925 a même droit à sa propre salle dans les espaces de l’exposition permanente comptant une quinzaine d’œuvres. «Le Musée d’Orsay suit Vallotton et l’accompagne d’une politique d’achat très active et nous en sommes très heureux», se réjouit Katia Poletti de la Fondation Félix Vallotton, à Lausanne.

Il y a trois ans, c’est une «Baigneuse rose», un petit format à la détrempe sur papier qui rejoignait l’inventaire, acquis par l’institution dans une vente publique. «Au Marché» et «La Cuisinière – les «petits derniers» – ne traverseront pas immédiatement l’Atlantique, Vallotton étant attendu dès octobre au Metropolitan Museum de New York, deuxième volet de sa tournée anglo-saxonne qui a débuté fin juin à la Royal Academy de Londres.

Créé: 12.07.2019, 18h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...