Passer au contenu principal

AllemagneFausses alertes à la bombe en série visant les autorités de santé

Dans la nuit de vendredi à samedi, la police a reçu plusieurs alertes à la bombe dans l’ouest et le sud du pays. Certains locaux ont été évacués. Mais rien.

Photo d’illustration. Policier allemand avec un chien entraîné pour flairer les explosifs.
Photo d’illustration. Policier allemand avec un chien entraîné pour flairer les explosifs.
AFP

Des fausses alertes à la bombe en série ont visé les locaux de plusieurs autorités de santé en Allemagne dans la nuit de vendredi à samedi, a signalé la police allemande, qui n'a retrouvé aucun engin explosif à ce stade.

Les locaux des autorités sanitaires d'Olpe, dans l'Etat de Rhénanie du Nord-Westphalie (Ouest), ont dû être évacués temporairement vendredi soir après une de ces fausses alertes.

Des policiers et des chiens spécialisés ont fouillé le bâtiment, sans résultat.

Même scénario à Cologne (Ouest) où les autorités sanitaires ont reçu un appel signalant une bombe, même si là, la police a indiqué ne pas avoir pris la menace au sérieux.

Enfin en Bavière (Sud), plusieurs habitations ont été évacuées pendant la nuit à Ansbach, après un appel reçu par la police signalant que les bâtiments des autorités sanitaires locales étaient menacés.

En juillet, plusieurs tribunaux d'instance avaient été évacués en Allemagne après des alertes à la bombe. Rien n'avait été découvert lors des recherches et aucun suspect n'avait été arrêté.

Un homme est actuellement jugé en Allemagne pour avoir envoyé plus de 100 lettres contenant des propos d'extrême-droite à des politiciens, des journalistes et des responsables entre octobre 2018 et avril 2019.

Ses menaces avaient provoqué de nombreuses évacuations notamment à la gare de Lübeck (Nord) et un centre des impôts à Gelsenkirchen (Ouest).