L'arme du tireur de Pully est bien militaire

AgressionLa police vaudoise a indiqué ce mardi que l'arme du tireur de Pully était bien un pistolet d'ordonnance. L'homme avait tiré sur sa compagne entre mercredi et jeudi.

L'entrée du chemin des Bluets à Pully.

L'entrée du chemin des Bluets à Pully.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'homme qui a tiré sur sa compagne à Pully (VD) a bien utilisé son pistolet d'ordonnance, a indiqué ce mardi la police vaudoise, confirmant un article de 20 minutes. «Une mauvaise information» avait fait dire au service de presse qu'il s'agissait d'une arme privée.

«Je me suis trompé», a déclaré Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. Le pistolet 9 mm est l'arme d'ordonnance de l'individu, mais la munition utilisée n'est pas militaire.

Pour l'heure, le procureur confronte les versions du drame données par les deux personnes ainsi que les éléments techniques du dossier. Le but est de déterminer les circonstances exactes de l'événement, souligne le porte-parole.

Pour mémoire, une femme de 34 ans a été grièvement blessée à l'abdomen dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile de Pully. Elle est hors de danger, mais toujours hospitalisée. Son compagnon de 28 ans est en détention provisoire. La thèse de l'accident n'est pas exclue. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2015, 09h35

Articles en relation

Une mère de famille blessée par balle à Pully

Vaud Le mari de la victime, un Suisse, âgé de 28 ans, a été interpellé pour la suite de l'enquête. Plus...

Une femme blessée par balle à Pully

Canton de Vaud Grièvement blessée au niveau de l'abdomen, la victime a été emmenée au CHUV. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jocelyne Haller refuse son élection
Plus...