Il passe 60 heures en mer accroché à un cercueil

TaïwanUn Taïwanais de 42 ans qui ne savait pas nager a passé une soixantaine d'heures en mer, à la dérive, accroché à un couvercle de cercueil en bois, a rapporté lundi la presse locale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tseng Lien-fa se trouvait vendredi matin 3 janvier sur une plage de la côte est, dans le comté de Hualien, pour attraper des anguilles, lorsqu'il a été emporté par une énorme vague.

«J'ai réussi à rester debout lorsqu'une première vague m'a frappé à la poitrine mais la seconde, encore plus grosse, m'a emporté», a raconté l'homme au United Daily News.

Sa survie tient du miracle

Selon la presse, Tseng a réussi à s'agripper à un couvercle de cercueil en bois qui flottait à proximité et est resté ainsi jusqu'à ce que les flots le repoussent sur la rive, dimanche matin, à 75 km au sud de là où il avait été emporté.

Des garde-côtes, prévenus de sa disparition, l'ont découvert dimanche en milieu de journée, échoué sur une plage du comté de Taitung (sud-est). Il souffrait de déshydratation et de maux divers provoqués par son long séjour dans l'eau de mer, selon les médecins qui l'ont examiné.

«Étant donné qu'il n'avait ni mangé ni bu pendant ses 60 heures de dérive en pleine mer, lors desquelles il est resté conscient, on peut vraiment dire que (sa survie) tient du miracle», a déclaré Chen Tien-su, médecin à l'hôpital de Hualien. (afp/nxp)

Créé: 06.01.2014, 12h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.