Passer au contenu principal

Réseaux sociauxFace au scandale, WhatsApp offre un délai à ses utilisateurs

Les habitués de l’application ont désormais trois mois de plus pour accepter ou non les nouvelles conditions d’utilisation fixées par Facebook revenant sur le partage des données confidentielles.

La messagerie gratuite que Mark Zuckerberg a rachetée en 2014 est utilisée par 2,2 milliards de personnes dans le monde.
La messagerie gratuite que Mark Zuckerberg a rachetée en 2014 est utilisée par 2,2 milliards de personnes dans le monde.
AFP

Si vous faites partie des 2,2 milliards d’utilisateurs de WhatsApp, vous avez forcément reçu ce message, il y a quelques jours, vous invitant à accepter les nouvelles conditions d’utilisation de l’application de messagerie, sous peine de ne plus pouvoir l’utiliser. À la base, vous aviez jusqu’au 8 février pour prendre votre décision. Mais face au tollé provoqué cette semaine auprès des utilisateurs – il y est notamment question de transmettre des données personnelles à Facebook, propriétaire de l’application –, la maison mère vient de repousser l’ultimatum de trois mois, jusqu’au 15 mai.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.