Passer au contenu principal

Élection complémentaire du Conseil d’ÉtatFabienne Fischer garde son avance sur Pierre Maudet et l’emporte

Comme au premier tour, la Verte devance l’indépendant de plus de 9000 voix au second, offrant à la gauche une majorité au Conseil d’État.

Georges Cabrera

À 12 h 45 dimanche, les jeux étaient faits, même si les votes à l’urne du matin n’étaient pas encore comptabilisés: les Verts et les socialistes pouvaient exulter. L’écologiste Fabienne Fischer succédera dans un mois au sein du Conseil d’État à son rival du jour, le désormais indépendant Pierre Maudet. Ce dernier est certes vaincu, mais en ayant prouvé à tous qu’il faudra continuer à compter avec lui.

Au décompte final, les deux favoris de ce second tour sont en effet séparés de 9323 voix, soit presque le même écart que lors du premier tour (9351). Tous deux ont en fait progressé mais de manière assez symétrique. Ils obtiennent respectivement 41,8% et 33,6% des votes contre 29,7% et 22,7% le 7 mars avec, il est vrai, huit candidats contre quatre le 28 mars.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.