Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’invitéEt maintenant, qui va payer pour la crise?

«A Genève, pour rappel, 40% de la population détient zéro franc de fortune et n'a donc aucune réserve pour faire face à un quelconque imprévu»