Passer au contenu principal

Faute de calculEn ville, les écoles débordent

Les bâtiments scolaires ont atteint leurs limites en raison de la hausse des effectifs. Des pavillons provisoires vont être aménagés sur plusieurs sites.

Ci-dessus, les pavillons provisoires qui sont déjà sur le site de l'école Le Corbusier, à Champel.
Ci-dessus, les pavillons provisoires qui sont déjà sur le site de l'école Le Corbusier, à Champel.
Lucien FORTUNATI

Le coronavirus n’y est pour rien. En ville de Genève, deux écoles ne disposeront pas de suffisamment de places pour accueillir de nouveaux élèves à la rentrée d’août. Des enfants scolarisés au sein des établissements Le Corbusier et des Contamines, dans le quartier de Champel, vont devoir être répartis dans deux écoles voisines (Crêts-de-Champel et Pré Picot), le temps que huit nouveaux pavillons provisoires soient installés à côté des quatre déjà existants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.