Passer au contenu principal

Ge/Servette a été placé en quarantaineEn dix jours, les Aigles vont essayer de ne pas rouiller

L’équipe des Vernets espère bien pouvoir bénéficier d’une exception, comme à Lugano, pour que ses joueurs «négatifs» au Covid puissent continuer de s’entraîner.

Gauthier Descloux, Daniel Manzato et tous ses camarades grenat vont être privés de glace durant dix jours. À moins d’obtenir une dérogation.
Gauthier Descloux, Daniel Manzato et tous ses camarades grenat vont être privés de glace durant dix jours. À moins d’obtenir une dérogation.
KEYSTONE

En ce week-end de Halloween et de la Toussaint, les petits Diablotins ont profité de faire un saut aux Vernets pour jeter un mauvais sort. C’est, depuis samedi soir, au tour des hockeyeurs de Ge/Servette de se retrouver dix jours en quarantaine. Tandis que le semi-confinement est de retour dans la République pendant un mois, les Aigles, qui devaient affronter Lugano dimanche, avaient déjà été placés en isolement après que huit ou neuf joueurs du contingent ont été déclarés positifs.

Comme s’exclamait Loïc Burkhalter, directeur sportif de La Chaux-de-Fonds, la semaine dernière, un jour avant que son club soit également contaminé par la pandémie, «on n’est pas sortis de l’auberge». Quinzième formation de ligue nationale sur vingt-quatre à être touchée par le Covid depuis le début de la saison, celle de Patrick Emond a donc l’interdiction de s’entraîner et de jouer jusqu’au 11 novembre. Une période interminable pour des pros.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.