Passer au contenu principal

Droit d’auteurEn architecture, on peut s’inspirer du travail des autres

En haut, Wangjing Soho, à Pékin (Chine), réalisé par Zaha Hadid Architects. En bas, Meiquan 22nd Century, à Chongqing (Chine), qui s’inspire du premier.

Le poids de l’histoire

Seagram Building, tour bâtie à New York en 1958 par Ludwig Mies van der Rohe. Ci-dessous, la tour Edipresse, à Lausanne, réalisée au début des années 1960 par Jean-Marc Lamunière et Pierre Bussat.
De nombreux architectes ont travaillé «à la manière» d’un maître. En haut à gauche, la Cité radieuse, achevée en 1952 par Le Corbusier à Marseille. Ses unités d’habitation ont servi de modèles aux architectes qui ont bâti les tours de Carouge (GE), entre 1958 et 1973 (ci-dessous). Comme pour la tour Edipresse, les inspirations sont parfaitement revendiquées.

Rapport maître-disciples

Valeurs partagées

1 commentaire
    Jean Eymar

    Je ne suis pas un fan de l'architecture moderne, mais je dois reconnaître que les Chinois sont très très fort et font de forts belles choses. Par contre nos architectes genevois, à part des caisses à savon noir ou gris, il n'y a rien de bon à prendre.... et je préfère rester poli, sinon je vais être censuré....