Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’invitéÉmirats arabes unis: de la pétro-dépendance à l’économie de la connaissance

Adieu pétrole?

Ouverture sur le monde

Société de connaissance

4 commentaires
Trier:
    BOTaNiC

    On aurait aussi pu vivre un essor et développement exponentiel sans pétrole ici dans notre grande Genève.

    La recette est pourtant simple. C'est vraiment bête de n'y pas avoir pensé.

    Il suffit d'importer avec autorisation temporaire, une masse de Philippins, Indiens, Pakistanais, Malaysiens, Thailandais, Indonésiens, Coréens etc...les payer comme aux Emirats soit environ CHF 600,-- par mois, moins la déduction du loyer dans des baraquements insalubres loin des centres, les faire travailler 12h par jour à bâtir des tours les plus hautes les unes que les autres et le tour est joué.

    Idem pour le secteur tertiaire.

    Engager les cerveaux et diplômés au chômage, de préférences des pays précités. Prière de prendre des gens dociles qui ne risquent pas de se rebiffer et les payer environ CHF 770 par mois pour des journeés de 10h de travail 6 jours sur 7.

    Penser aussi à licencier de suite, tous les cadres supérieurs, managers ou haut fonctionnaires actuels, touchant des salaires mensuels de 5 ou 6 chiffres. Parmi eux, ne pas oublier les ténors et sopranos qui nous couinent les mérites de politiques libérales tout en touchant des salaires démesurés. Ils paieront la casse en première ligne ironiquement.

    Garanti, on a un essor économique qui fera pâlir les pays du Golfe sans pétrole.

    Laissons donc faire la pratiques de la droite ultra libérale qui nous amènera le paradis économique à Genève, vu que nous n'avons pas de pétrole !!!!