Passer au contenu principal

Relations de travailElle est handicapée, l’Hospice ne renouvelle pas son contrat

Pour l’association Inclusion Handicap, il s’agit d’un cas typique de discrimination. L’affaire pourrait rebondir devant la justice.

Julie, qui a accepté d’être prise en photo de dos, est effondrée depuis que l’Hospice général a refusé de prolonger son contrat.
Julie, qui a accepté d’être prise en photo de dos, est effondrée depuis que l’Hospice général a refusé de prolonger son contrat.
PIERRE ALBOUY

Me Christian Dandrès, spécialiste du droit du travail, n’y va pas par quatre chemins: «C’est un cas d’école en termes de discrimination liée au handicap! On ferme la porte d’une carrière professionnelle à une femme, au risque de la plonger dans la précarité. Et le plus choquant, c’est qu’il s’agit ici d’une institution publique, l’Hospice général.» Cette femme, appelons-la Julie*. Dans quelques jours, le 30 juin, cette assistante sociale âgée de 31 ans, maman d’un petit bébé, n’aura plus de travail. Son contrat à durée maximale (CDM) arrive à terme. Il ne sera pas renouvelé, alors même que l’Hospice est à la recherche d’assistants sociaux. Des annonces en ce sens ont été publiées, notamment à l’interne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.