Passer au contenu principal

Encre bleueElle chante matin et soir

Getty Images

Elle se prénomme Eliette, et la nouvelle m’enchante. Je ne l’ai jamais vue, mais à l’oreille, on la devine pétillante, pleine de joie de vivre, ce qui ne court pas les rues en ce moment…

Profitons alors du message qu’elle nous adresse, du haut de son grand âge. «Ici, on râle beaucoup, et sur à peu près tout. Mais on ne dira jamais assez combien les gens sont gentils, prévenants. Je vous raconte?» Ben oui!

Son histoire a commencé en décembre. Eliette poussait son déambulateur à la Migros de son quartier quand soudain, patatras, la voilà qui fait une vilaine chute. Plaie au genou, gros coup sur la tête. L’aînée n’était pas encore au sol que déjà les personnes alentour se précipitaient pour lui prêter secours.

«On m’a aidée à me relever, apporté une chaise, donné une bouteille d’eau. La fleuriste est venue me réconforter et Yves, qui vend des pierres sur un stand, à l’entrée du magasin, m’en a offert une. Il m’a dit que cette pierre me ferait du bien pour la circulation. Très gentil, vraiment!»

Rebelote vendredi dernier, quand elle doit se rendre chez un médecin pour un contrôle, suite à sa vilaine chute. Dans la rue, un peu perdue, elle demande son chemin à un chauffeur de taxi. Et l’homme, ni une ni deux, lui dit: «Allez, montez, je vous emmène.»

Eliette refuse, elle n’a pas l’argent pour la course. Lui insiste, disant que c’est cadeau. Alors elle se laisse gâter! Le conducteur de taxi la conduit pile à la bonne adresse, refuse les quelques sous que lui tend sa passagère, l’aide à descendre et s’en va, après l’avoir saluée. Eliette n’en revient toujours pas!

Ça lui fait voir la vie en rose. Une chanson qu’elle doit sans doute souvent entonner, elle qui chante matin et soir, et le reste du temps aussi. Parce que chanter, on ne le dira jamais assez, c’est vraiment bon pour le moral. N’est-ce pas, Eliette?

1 commentaire
    Colargol

    Jolie histoire pleine d'espoir.