En voiture pour 2019!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Eh oui, déjà. Le 31 décembre étant férié à Genève (restauration, en 1813, de la République prime), c’est avec cette édition que nous vous proposons de franchir le cap de la nouvelle année. Nous entrons donc dans la période des souhaits, mais comme ils ont tendance à se moudre en vœux pieux, nous n’allons pas en abuser. Avec un Trump qui se prend pour Donald à la tête de la première puissance mondiale et, en Orient, un Xi Jinping qui joue les Mao, il serait hasardeux de promettre une année sereine et paisible.


A lire aussi: Les femmes se préparent à croiser les bras le 14 juin


Considérée d’en haut, la planète va sans doute vivre une année difficile, climat inclus. Mais vu du sol, il y a des raisons d’espérer. Les Objectifs de développement durable (ODD), orchestrés par la Genève onusienne, voient se multiplier les initiatives régionales sur tous les continents, avec des résultats tangibles. Par exemple en termes de baisse de la mortalité infantile, d’accès à l’éducation ou, simplement, à l’électricité. Et, partout dans le monde, l’homme se fait un peu plus sapiens en agissant à son niveau. Il est d’ailleurs étonnant de constater combien notre série du samedi sur la remise en question de la frénésie des vols à bas prix entraîne intérêt et échos.


A lire également: «Le low cost est un leurre: il ne vend ni liberté, ni exotisme, ni voyage»


S’il y a un vœu à formuler à chacune et à chacun, c’est donc de conserver une capacité d’action. En regardant l’horizon, l’initiative la plus forte à venir l’an prochain dans notre pays émanera des femmes. Vingt-huit ans après le mouvement fuchsia, elles repartent au front. Pas sûr que le mouvement sera aussi jovial qu’en 1991. Nous avons tenté de lister les revendications d’hier et celles d’aujourd’hui. Il y a eu des avancées, mais trop peu en une génération. Relancer une dynamique est nécessaire pour que la mesure étalon des objectifs à atteindre ne soit pas le siècle.

Et promis – là, quasi sûr – ça va bouger à Genève. D’ici à la fin de l’année prochaine, le Léman Express, articulé autour du CEVA, va, enfin, se concrétiser. À l’intérieur de la cité, et de la France voisine au canton de Vaud, cette offre va changer notre manière de nous déplacer. Une révolution qui avance à pas feutrés. En voiture, oui! Mais comme on le dit sur le quai d’une gare.

Quant à la «Tribune de Genève», elle fêtera ses 140 ans. Fringante, plus lue que jamais numérique inclus, elle vous promet de jolies surprises aussi.

(TDG)

Créé: 29.12.2018, 10h08

Denis Etienne, rédacteur en chef adjoint (Image: Didier Martenet)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...