Passer au contenu principal

Le virus et cette Suisse inébranlable

Bien sûr, c’est une déferlante. Le coronavirus a les apparences de ces catastrophes qui balaient tout sur leur passage, qui sèment la peur, qui tuent, qui bousculent nos repères et qui finissent, en nous poussant au confinement, par miner nos libertés. Pourtant, malgré sa virulence, le Covid-19 semble encore incapable d’ébranler ce qui fait la substance très variée de notre pays.

Prenons un exemple: les chantiers. Genève a considéré qu’il valait mieux les fermer pour protéger les ouvriers et éviter de propager l’épidémie. Il a dû faire machine arrière pour s’aligner sur la position plus libérale du Conseil fédéral. Les patrons et les syndicats s’en offusquent, à juste titre, parce que la solution cantonale, avec les dérogations qu’elle autorisait, apportait une réponse plus pragmatique. Surtout, elle accordait un peu de dignité à une classe de travailleurs parmi les plus mal lotis du pays. Mais les froides exigences fédérales ont eu raison de ces bonnes intentions.

----------

Lire également «Forte pression pour rouvrir les chantiers»

----------

Cette divergence illustre à quel point le pays, dans sa diversité, trouve des réponses différentes à un même mal. Les campagnes, moins touchées, sont plus stoïques que les villes. Les Romands réclament des mesures plus énergiques alors que les Alémaniques, toujours méfiants à l’égard d’un État trop fort, ont les yeux rivés sur les commandes des entreprises. Il faut composer avec tout cela.

La suite des événements va encore exacerber ces tensions. Car certains, à Berne, réclament déjà une sortie de l’état d’urgence pour la mi-avril afin de reprendre au plus vite les affaires, alors que d’autres rêvent d’un confinement à la française. La Suisse sera à nouveau le théâtre de ces subtils rapports de force, si souvent incompréhensibles, et qui donnent l’image d’un pays inébranlable et imperturbable, même devant l’abîme. Ce n’est pas le modèle chinois. Mais seul le virus nous donnera raison. Ou pas.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.