La Ville a fini par se remettre en question

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a bientôt un an, la Cour des comptes dévoilait un rapport explosif sur les dépenses des conseillers administratifs de la Ville de Genève. Des frais de taxi, d’alcool fort, de téléphone portable avaient fait hurler au scandale élus municipaux et citoyens. La réaction de l’Exécutif à cet audit, refusant dans un premier temps plusieurs de ses recommandations, ne laissait rien présager de bon.


Lire aussi: Notes de frais: la Ville a serré la vis


Et pourtant. Depuis, les onze consignes de la Cour ont été suivies. Même si cela reste tardif, estiment certains élus, de nouveaux règlements ont vu le jour, des privilèges discutables ont disparu. Des limites ont été fixées au sujet des différents points qui avaient créé la polémique, comme les voyages, la téléphonie ou les frais de repas. Sceptique lors de la publication de son rapport, l’instance de contrôle a suivi de près les suites de l’affaire. Elle-même constate que la Ville a fait l’effort de se remettre en question.

Preuve en est que dévoiler au grand jour des dysfonctionnements d’instances publiques, bien que l’exercice soit douloureux pour ceux qui les dirigent, est nécessaire. Il est également important que le grand public puisse avoir connaissance de ce qui se joue dans son administration. Les élus doivent pouvoir poser des questions et demander des comptes. Les représentants du personnel et les lanceurs d’alerte doivent pouvoir s’exprimer sans risquer de perdre leur poste. C’est en regardant les problèmes en face qu’il est possible pour tous, citoyens comme politiques, d’aller de l’avant, sans pour autant tomber dans une transparence à la scandinave. Ce scandale a terni l’image de l’Exécutif de la Ville, voire de toute la classe politique genevoise. Il aura fallu un audit et l’insistance de la Cour des comptes pour encadrer ces élus trop légers avec l’argent du contribuable. Espérons que les efforts consentis permettront de tourner la page. Il est temps.

Créé: 11.10.2019, 07h01

Chloé Dethurens,
Rubrique Genève

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les munitions reposant au fond du Léman moins enfouies qu'annoncé
Plus...