Les Verts ont une obligation de résultat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vague Verte était annoncée. Pour tout dire, on craignait même de s’ennuyer un peu en ce dimanche d’élections. Erreur. À Genève, la vague s’est transformée en tsunami. Au National, les trois listes Vertes cumulées atteignent près du quart des suffrages! Un score invraisemblable pour tout habitué de la politique locale.

Lire aussi: Un raz de marée Vert s’abat sur le Conseil national

Au Conseil des États, un sondage auprès du Cercle des lecteurs de la «Tribune de Genève» annonçait Hugues Hiltpold en tête et prédisait une élection assez ouverte. Vu le résultat, notre journal peut renoncer à se reconvertir en institut de sondage: la droite est aux fraises, la gauche pratiquement élue et l’élection pliée, sauf séisme.

Sur le plan fédéral, la vague Verte s’avère moins spectaculaire. Mais à l’échelle de la Suisse, pays le plus stable de l’Univers, une progression de 6%, sans compter celle des Vert’libéraux, constitue presque un changement de régime.

Comment expliquer un tel phénomène? L’inquiétude face au réchauffement de la planète a joué un rôle. Le thème du climat, porté par Greta Thunberg, en a fait exister d’autres, plus proches de notre vie quotidienne: la pollution, le bruit, une politique du tout-voiture héritée des années 50, que beaucoup souhaitent voir changer.

On peut y ajouter le développement ininterrompu de l’aéroport, de plus en plus contesté; une invasion de plastique aussi grave dans le Léman que dans les océans; et, plus largement, une idéologie de la croissance sans fin dont la classe moyenne, étouffée par les loyers, les primes maladie et une concurrence féroce pour l’emploi, ne voit pas vraiment les fruits.

Les Verts ont gagné. Cette victoire les oblige. Ils devront prouver à la population que l’écologie, au-delà des discours donnant bonne conscience à leurs auteurs entre deux vols Easyjet, peut et va changer des choses concrètes dans la vie des gens. Le plus dur commence.

Créé: 20.10.2019, 19h27

Frédéric Julliard,
Rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...