Verdict Lagarde: une catastrophe!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est plus qu’un accident, c’est un désastre. La France politique n’a pas fini d’entendre parler du procès de Christine Lagarde. A six mois d’une élection présidentielle incertaine comme rarement, car balayée par les vents mauvais du populisme, ce verdict tombé hier et qui dit, en substance, que «la directrice du FMI est coupable mais dispensée de peine» est du pain bénit pour tous les extrêmes. Pour tous ceux qui prospèrent sur le délitement des principes de la République. Ceux qui dénoncent le système.

Le système? On sourit parfois devant la véhémence des «antisystème» et leur incapacité à définir ce concept fourre-tout. Depuis hier, ils peuvent répondre par un bel exemple. Le système, c’est le traitement de faveur, la justice à deux vitesses, l’impunité des élites, l’absence de sanction pour les ex-ministres de la République. D’ailleurs, à peine la Cour de justice de la République avait-elle rendu son verdict que les commentaires s’enflammaient.

Comment expliquer que l’ex-ministre des Finances de Nicolas Sarkozy ait été condamnée sans peine pour son rôle dans cette filandreuse affaire de détournement de fonds publics qu’est l’arbitrage Tapie contre le Crédit Lyonnais? Et notamment pour ne pas avoir recouru contre l’octroi de 45 millions d’euros de préjudice moral en faveur du controversé homme d’affaires?

Le plus étonnant, c’est que cette Cour de justice de la République a justifié l’injustifiable. Cette instance, à mi-chemin entre le politique et la justice, créée pour juger les ministres ayant commis des délits dans l’exercice de leurs fonctions, a sereinement affirmé que la réputation internationale actuelle de la directrice du FMI et les circonstances du temps où elle était ministre – la crise financière – la dispensaient de peine. Sur le plan du droit, c’est incompréhensible. C’est proclamer la culpabilité sans sanction selon votre rang. Politiquement? Catastrophique.

Créé: 19.12.2016, 22h52

Articles en relation

Condamnation sans peine pour la patronne du FMI

France Christine Lagarde a été reconnue en partie coupable dans l’affaire Tapie, mais est dispensée de sanction. Plus...

Xavier Alonso, Correspondant à Paris

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...