Usagers de la route, à vos armures!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En plein Salon de l’auto, on croirait presque à une publicité. Pour survivre à une virée dans les rues genevoises, mieux vaut se protéger avec une carrosserie. La statistique policière parue mardi est formelle: les onze morts que le canton a déplorés sur ses routes en 2017 n’incluent pas d’automobilistes, mais des piétons, des cyclistes et des motards.

Lire aussi: La mortalité routière frappe les usagers sans carrosserie

Que fait la police? Elle veille. Et, surtout, son ministre de tutelle a quelque chose à en dire. À savoir son ambition de civiliser les usagers de deux-roues. Cela nécessiterait, croit Pierre Maudet, de forcer les cyclistes à porter une plaque facilitant leur répression.

On peut s’étonner de la façon musclée qu’a le ministre d’exprimer son empathie envers une catégorie d’usagers qui a payé un lourd tribut à l’insécurité routière. On peut aussi être pris de réminiscences. Six mois avant les élections municipales de 2011, où il se présentait, le même Pierre Maudet, qui prépare ces jours une autre élection, disait son vœu de traquer les «cycloterroristes». Il n’est pas question de nier ici les comportements délirants de certains cyclistes ni la nécessité d’y remédier. Mais on a tout de même l’impression d’entendre une nouvelle variation sur un vieux thème électoral bien connu.

Quant à la méthode prônée, elle pourrait sans doute être efficace dans un monde idéal. Mais elle risque d’être vaine dans une ville où des voitures, pourtant munies de plaques, se parquent chaque jour sur des pistes cyclables, offrant l’apparence d’une totale impunité. (TDG)

Créé: 13.03.2018, 19h30

Marc Moulin, journaliste

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.