Passer au contenu principal

Le temps de l’union sacrée est venu

La crise du coronavirus, omniprésente, n’a pas bouleversé le résultat des élections municipales, en particulier en Ville de Genève. Le ticket de gauche réunissant deux socialistes, Sami Kanaan et Christina Kitsos, et deux Verts, Frédérique Perler et Alfonso Gomez, a confirmé sa solidité du premier tour pour entrer en bloc au Conseil administratif.

----------

Lire aussi: La gauche assoit sa domination en Ville de Genève

----------

Le quatuor gagnant sera accompagné de la PDC Marie Barbey-Chappuis, jugée plus «écolo-compatible» que le PLR Simon Brandt, incarnation d’une véritable opposition à la majorité en place.

La gauche rose-verte s’est «débarrassée» au passage de son encombrant allié d’Ensemble à Gauche. Le départ de Rémy Pagani marquera la fin d’un demi-siècle de gauche radicale au Palais Eynard. Retenant peu les leçons de l’Histoire, le Parti du Travail et Ensemble à Gauche n’ont pas su enterrer leurs querelles. Ils paient logiquement le prix de leur désunion.

Les élues et élus des 45 communes genevoises vont entamer leur mandat dans un contexte inédit et inquiétant.

On ignore où en sera l’épidémie le 1er juin, date de leur prise de fonction. On sait déjà que les élus devront se mettre corps et âme au service d’une population ébranlée par les conséquences sanitaires, sociales et économiques du coronavirus.

Les communes genevoises ont peu de pouvoir. Elles portent en revanche la responsabilité d’assurer un lien entre les enjeux mondiaux, nationaux ou cantonaux et la politique concrète, touchant la vie quotidienne des citoyennes et citoyens.

Souhaitons que les batailles politiques s’effacent et qu’émerge de ces élections une forme d’union sacrée, seule à même de remettre nos communes, notre canton et notre pays sur les bons rails.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.