Temporiser peut coûter des millions

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était à l’automne 2013. En fin de quadriennat, le Conseil d’État de l’époque laissait en héritage une planification des investissements à venir sur dix ans. Il proposait à ses successeurs (seuls deux membres de l’équipe sortante rempileraient) de lisser les chantiers dans le temps. Cette procrastination reposait sur de bons arguments. La construction du CEVA engloutissait des fortunes. La nécessité de réformer la fiscalité des entreprises et le manque à gagner qui en résulterait étaient déjà connus. Et il semblait raisonnable de stabiliser le réseau de transports publics, deux ans après une refonte chaotique.


A lire aussi: La mobilité genevoise en 25 grands chantiers


En 2018, Genève ne peut plus procrastiner. Après sept ans de pause sur le sol genevois, l’extension du réseau de tram va reprendre à Bernex. Et il faudra poursuivre à marche forcée. Car les délais fédéraux se rapprochent. Berne est en effet partie prenante de ces grands projets qu’elle a accepté de cofinancer dans le cadre des premières générations de projets d’agglomération (PA1 et PA2). La Cour des comptes a publié en octobre une compilation alarmante: à la fin de 2017, Genève avait réalisé à 41% les objets du PA1 (des chantiers censés démarrer au plus tard en 2014) et à 1,5% seulement ceux du PA2 (à concrétiser entre 2015 et 2018).

La Confédération semble perdre patience. C’est notamment au motif du retard pris qu’elle s’est montrée plus sévère face aux prétentions genevoises dans le cadre du troisième projet d’agglomération, rejetant moult demandes et réduisant sa participation financière, de 40 à 35%. Les objets des deux premières générations doivent être mis en service au plus tard en 2025, faute de quoi la manne fédérale sera perdue. On parle de dizaine de millions. Les députés, qui vont voir défiler des projets de loi sur ces sujets, doivent le savoir: attendre plus longtemps ne signifierait en aucun cas économiser de l’argent. Au contraire. (TDG)

Créé: 21.12.2018, 07h04

Marc Moulin

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...