Passer au contenu principal

Swisscom risque d’être détrôné

Swisscom est une belle société. Elle multiplie les innovations et s’aventure dans le domaine porteur de la sécurité et des données informatiques. Mais, à y regarder de plus près, le géant helvétique des télécoms peine à générer de nouveaux revenus. La société, détenue en majorité par la Confédération, voit ses marges s’éroder. Son chiffre d’affaires stagne et recule dans ses métiers traditionnels, la téléphonie fixe et mobile. Si Swisscom parvient à maintenir sa rentabilité, c’est en grande partie par son unique capacité à réduire ses coûts. Un tel modèle d’affaires ne peut pas être poursuivi à l’infini. L’opérateur de téléphonie historique doit trouver de nouveaux relais de croissance. La société mise beaucoup sur Swisscom TV, mais ici aussi l’avenir est incertain. Les fournisseurs de contenus (chaînes TV, séries, etc.) ont aujourd’hui les moyens d’atteindre les consommateurs sans faire allégeance aux propriétaires de réseau. Aux États-Unis et en Europe, les champions de la téléphonie ont perdu la bataille. Ils sont d’ores et déjà au tapis, concurrencés par Netflix et autres conglomérats du divertissement. Et, pour ne rien arranger, les revenus de Swisscom tirés de la téléphonie mobile pourraient baisser brutalement. C’est un secret pour personne: ils sont notoirement trop élevés en comparaison internationale. On ne citera qu’un exemple: les frais d’itinérance (roaming), qui n’ont plus de réelles justifications économiques, sinon une forme de protectionnisme pénalisant les consommateurs suisses.

Swisscom dispose certes d’atouts technologiques, mais ils ne suffiront pas à lui assurer une croissance durable. Bref, si dans les cinq ans qui viennent Swisscom ne se réinvente pas, la société sera une proie pour les opérateurs européens, comme le fut la compagnie Swissair, devenue trop grande et isolée dans l’industrie du transport aérien

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.