Libérons les enfants de la honte

L'éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Russie est plus exemplaire que la Suisse. C’est une réalité en matière de rapatriement des enfants de djihadistes, ces mineurs internés dans des camps en Syrie et en Irak. Moscou a fait revenir 122 enfants entre 2018 et 2019. Pendant ce temps, le Conseil fédéral s’est contenté d’examiner les situations au cas par cas et d’observer ce que font ses voisins.


À lire aussi: Strasbourg demande à la Suisse de rapatrier les enfants du djihad


Un rapport de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe tire la sonnette d’alarme. Jeudi à Strasbourg, les élus, tous partis confondus hormis à l’extrême droite, ont exhorté les pays membres à agir et à rapatrier leurs mineurs. L’urgence est incontestable: les conditions sanitaires et sécuritaires dans ces camps sont effroyables. Sur le seul site d’Al-Hol, en Syrie, 306 enfants sont morts entre mars et novembre dernier. Sept enfants âgés entre 1 et 13 ans, ayant au moins un parent suisse, se trouveraient encore dans ces zones, selon des recherches journalistiques. Berne ne doit plus détourner son regard.

«Notre droit permet de retirer l’autorité parentale dans des situations de dernier recours»

Bien sûr, la situation est complexe et pose des questions éthiques vertigineuses. Il y a beaucoup d’orphelins dans les camps, mais aussi des mineurs vivant avec leur mère radicalisée. Le Service de renseignement de la Confédération juge certaines d’entre elles très dangereuses. Et il dénonce à juste titre le fait que ces mères savent bien que leur progéniture est leur dernière chance d’obtenir un ticket de retour vers leur pays d’origine. Dans l’absolu, ces femmes ont droit à un procès équitable en Suisse. En réalité, on sait qu’elles seraient sans doute acquittées, la récolte de preuves par les autorités judiciaires sur des faits qui se sont passés sous Daech étant presque impossible.

Au gouvernement de faire preuve de fermeté mais aussi d’honnêteté: notre droit permet de retirer l’autorité parentale dans des situations de dernier recours. C’est le cas ici. Le rapatriement des enfants seuls doit être envisagé. Certains ont des grands-parents, des tantes, des oncles qui pourraient leur garantir, si ce n’est le retour à une vie normale, un avenir tout court. En les abandonnant dans ces camps, la Suisse doit être consciente qu’elle condamne ses propres enfants à la mort, à la traite d’êtres humains ou à une nouvelle radicalisation.

Créé: 30.01.2020, 20h22

Lise Bailat, Correspondante parlementaire

Articles en relation

Le PDC mise sur l'Europe et la santé

Suisse Le quatrième parti de Suisse continuera de promouvoir le consensus et le compromis, en particulier dans les deux dossiers que sont la santé et la politique européenne. Plus...

La presse salue l'élection de deux femmes

Conseil fédéral Après la joie suscitée par l'élection au Conseil fédéral de Karin Keller-Sutter et de Viola Amherd, la presse se demande quel département leur sera attribué. Plus...

Strasbourg demande à la Suisse de rapatrier les enfants du djihad

Sécurité Au nom des droits de l’enfant, la Suisse, comme les autres membres du Conseil de l’Europe, est priée d’agir et vite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...