Le «secret bancaire» du XXIe siècle

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2018, 6126 soupçons de blanchiment ont été déposés auprès du MROS (Money Laundering Reporting Office Switzerland), l’entité en charge de la lutte contre le blanchiment au sein de l’Office fédéral de la police. Le bond par rapport à 2017 est d’environ 30%. Les cas douteux transmis depuis Genève se sont établis à 1890. En 2009, les intermédiaires financiers n’avaient alors transmis que quelque 180 communications. Leur nombre a donc décuplé en dix ans. Dans neuf cas sur dix, ce sont les banques qui agissent. Le pli a été pris et, dix ans après l’abandon du secret bancaire pour la clientèle étrangère, les établissements financiers genevois communiquent désormais à tour de bras. Comme, au final, très peu de soupçons aboutissent à un jugement, ils s’exposent au courroux de leurs clients si ceux-ci devaient apprendre que leurs données ont été transmises à tort.


Lire aussi: Les banques dénoncent six cas douteux par jour


Dans les années à venir, nous pourrions assister à la naissance d’une nouvelle forme de «secret bancaire», de moins en moins lié aux autorités pénales ou fiscales mais de plus en plus à la relation avec le client. L’employé de banque devra-t-il cacher à son client le soupçon qu’il s’apprête à transmettre? Les banques seraient alors condamnées à composer avec une forme de paranoïa en risquant d’écorner le lien de confiance établi avec leur clientèle. Tout sauf évident! Les futurs gérants de fortune devront sans doute maîtriser des notions de psychologie…

Les autorités suisses sont aussi confrontées au défi de garder ces données secrètes. Ce qui est de moins en moins évident car de nombreux pays ne sont pas aussi sourcilleux quant à la préservation de la sphère privée. À commencer par les États-Unis. Ou la France, qui marche désormais sur ses pas. La place financière genevoise a prospéré durant le XXe siècle grâce au secret bancaire classique. Parviendra-t-elle à composer avec ces brusques changements dans la relation avec sa clientèle?

Créé: 21.06.2019, 07h02

Roland Rossier

Rubrique Genève

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.