Romands, l’UDC vous aime!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Samedi, les délégués de l’UDC ont ajouté à leur programme de législature une disposition donnant la priorité à l’enseignement d’une langue nationale au niveau primaire. Alors que le remplacement du français par l’anglais comme première langue étrangère est sérieusement débattu – et même soumis au vote – dans une demi-douzaine de cantons alémaniques, cette décision peut être interprétée comme un geste à l’égard des minorités linguistiques. Après tout, sur quelque 550 délégués, ce sont les Alémaniques qui ont fait pencher la balance, et non une petite soixantaine de Romands et de Tessinois.

Chacun est libre, bien entendu, de croire à cette brusque déclaration d’amour de l’UDC et d’imaginer que le vent va soudain tourner outre-Sarine en faveur du français. Mais on serait plutôt tenté d’y voir une double opération de relations publiques à moins de huit mois des élections fédérales.

«Chacun peut croire à cette déclaration d’amour et imaginer que le vent va tourner en faveur du français»

En se présentant désormais comme la protectrice des minorités linguistiques, l’UDC s’efforce, d’une part, de séduire dans les cantons latins, où le potentiel de progression est bien plus important qu’outre-Sarine, où elle tutoie les 30%. D’autre part, elle se distancie ainsi de l’activisme de ses sections alémaniques en faveur de l’anglais comme première langue étrangère. Un combat toujours plus embarrassant pour un parti qui se présente comme le champion des valeurs suisses. Des valeurs où le multilinguisme et la diversité figurent en bonne place.

A la veille du dépôt de l’initiative «Droit suisse plutôt que juges étrangers», l’UDC cherche plus que jamais à bétonner sa position de dernier rempart de la «vraie Suisse». Sa prise de position en faveur des langues nationales tombe à point nommé. Et elle ne devrait guère gêner les sections qui se sont engagées en faveur de l’anglais.

Car, depuis bien longtemps, l’UDC nous a habitués à tenir un discours et à faire tout autre chose. (TDG)

Créé: 02.03.2015, 07h27

Articles en relation

L'UDC en ordre de bataille pour les élections fédérales

Assemblée Le parti a adopté son programme politique pour la législature 2015-2019, samedi en assemblée des délégués à Nottwil (LU). Plus...

Christoph Blocher dénonce «un coup d'Etat»

Assemblée de l'UDC Devant les plus de 550 personnes présentes à l'assemblée des délégués de l'UDC à Nottwil (LU), Christoph Blocher s'est une nouvelle fois insurgé contre la lente perte de souveraineté de la Suisse. Plus...

L'UDC mise sur Roger Köppel pour succéder à Maurer

Elections fédérales L'élection au National de Roger Köppel, le rédacteur en chef de la Weltwoche, ne fait pas de doute, selon des politologues. Et certains pensent que le parti veut aller encore plus loin avec lui. Plus...

Laurent Aubert, Rubrique Suisse (Image: Patrick Martin)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...