La révolution cycliste attendra

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Faut que ça roule!» À Genève plus qu’ailleurs, c’est un leitmotiv impérieux. L’automobiliste n’aime pas attendre. Mais depuis 2016, le cycliste a le droit de réclamer sa part de fluidité dans le trafic. Car au centre-ville, il est désormais prioritaire, avec le marcheur et l’usager des transports publics. C’est une loi qui le dit, que le peuple a votée à une large majorité.

À l’évidence, le Conseil d’État n’a pas tout à fait pris la mesure de cette nouvelle donne. Son Plan d’action de la mobilité qu’il a présenté hier comprend certes de nombreux aménagements qui vont améliorer la situation. Mais il privilégie encore trop le compromis.


Lire aussi: Genève liste 96 travaux pour faciliter la vie aux cyclistes et aux piétons


Ce projet veut notamment créer des itinéraires prioritaires entre quelques pôles. Par exemple entre Cornavin et Uni Mail. Mais voilà. Il va faire zigzaguer le cycliste dans le quartier des banques pour éviter en partie les grands boulevards. II n’ose pas envisager la solution plus drastique: supprimer une voie de circulation aux voitures pour la donner aux cyclistes. Carrément.

Autre exemple, le passage de Plainpalais à Rive. À lire le plan, le cycliste sera condamné comme aujourd’hui à emprunter les Rues-Basses, solution ô combien dangereuse, et gênante pour le piéton. La solution: une voie bidirectionnelle à la rue du Rhône. Qu’attend-on pour la réaliser?

À trop vouloir ménager la chèvre et le chou, on n’arrivera pas à créer un vrai engouement pour le vélo. Surtout, on continuera de voir les cyclistes emprunter les trottoirs et multiplier les incivilités. Un mauvais calcul.

Créé: 15.10.2019, 22h16

Christian Bernet, rubrique Locale

Articles en relation

Mobilité: la clé est à Berne

Élections fédérales L’appui fédéral est crucial pour le développement des infrastructures de transport. Comment Genève peut-il se profiler au mieux dans la grande ruée sur les subsides? Plus...

Le Léman Express s'explique au public

Mobilité Le réseau transfrontalier entame ce jeudi un marathon de séances à travers le canton et la France voisine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les munitions reposant au fond du Léman moins enfouies qu'annoncé
Plus...