Passer au contenu principal

Réinsertion: Genève doit innover

Thierry Apothéloz, le patron de la Cohésion sociale, va lancer une réforme de la loi sur l’insertion et l’aide sociale individuelle (LIASI). Mise en œuvre en 2012, portée à l’époque par François Longchamp, validée par un vote populaire, la LIASI n’a objectivement pas rempli toutes ses promesses, et surtout la plus importante: améliorer l’insertion professionnelle des bénéficiaires de l’Hospice général. Le conseiller d’État entend donc corriger le tir, redonnant notamment au travail social ses lettres de noblesse. C’est-à-dire s’occuper de l’humain, et de ses vulnérabilités s’il y en a, avant de songer à le remettre au travail.

----------

Lire aussi: Thierry Apothéloz va chambouler l’aide sociale

----------

La LIASI n’est pas une catastrophe, mais jouer à fond la carte de l’employabilité, miser avant tout sur ceux qui sont encore connectés au monde du travail (quitte à oublier un peu les autres), n’a guère eu d’effets sur les résultats globaux. On peut certes plaider que l’accès au marché du travail s’est encore durci, ou simplement que l’État n’y a pas mis suffisamment de moyens, le constat reste identique: un dispositif de sélection des bénéficiaires a été mis en place, des aides à l’insertion prodiguées pour les «élus», le tout sans effets positifs évidents.

L’approche de Thierry Apothéloz est quelque peu différente. Plus près du terrain, l’ancien travailleur social ne veut laisser personne sur le bord de la route et prendre les gens là où ils en sont. Son aide sociale, ce sera donc du sur-mesure, du pragmatique. Elle ira de l’insertion professionnelle pour certains à des compléments financiers pour ceux qui sont dans l’incapacité d’assumer plus qu’un boulot à temps très partiel.

Ce n’est pas manquer d’ambition que de tenter cela. C’est juste adapter un système social à la réalité d’une population aussi diverse que mouvante.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.