Pré-du-Stand: les limites du tout-en-un

L'éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dossier aurait pu passer comme une lettre à la poste. Déclasser le terrain du Pré-du-Stand, au Grand-Saconnex, permettra au Servette FC de disposer enfin d’un centre de formation moderne. Le Cycle du Renard, vétuste, pourra renaître à Balexert sur les terrains libérés par le club.


Lire aussi: Des bureaux pour payer le pôle de football


L’Instruction publique est pour. Le Conseil d’État est pour. Servette est pour. Les milieux économiques sont pour. Affaire réglée! Sauf que… sauf que ce n’est pas si simple. Sauf que le vote tombe en pleine vague verte. Sauf que le projet, admirable par l’habileté de son montage, présente aussi quelques vilains défauts.

Il implique de sacrifier 13 hectares de terres agricoles. Frisant déjà la limite fixée par la Confédération, Genève ne devrait supprimer des zones cultivables qu’avec mille précautions, et uniquement en cas d’intérêt public prépondérant.

Permettre à des clubs de foot de construire cinq terrains justifie-t-il qu’on remplace des champs par 90 000 mètres carrés de bureaux, alors que le Canton croule sous les surfaces d’activité vacantes? L’intérêt public prépondérant ne saute pas aux yeux.

On comprend la nécessité de reconstruire le Cycle du Renard à Balexert. Mais n’existe-t-il pas d’autre solution pour reloger Servette? Et faut-il faire dépendre le sort d’une école des projets privés d’un promoteur?

Le déclassement permet de régler plusieurs problèmes d’un même mouvement. Ce «tout-en-un» est aussi un «tout ou rien»: on nous fait comprendre, à la limite du chantage, qu’un refus des desseins immobiliers de M. Khoury ferait le malheur des élèves du Renard.

Les Genevois n’aiment généralement pas qu’on les mette au pied du mur de cette façon. L’État a choisi un montage compliqué et une stratégie risquée. Une défaite dans les urnes dimanche l’obligerait à élaborer rapidement ce fameux «plan B» dont il ne veut pas entendre parler.

Créé: 19.11.2019, 07h05

Frédéric Julliard, rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...