Passer au contenu principal

Les pionniers du terroir récompensés

Ce diable de petit virus a des effets dévastateurs; on est donc heureux de découvrir qu’il a parfois des répercussions encourageantes. C’est le cas sur le versant vente directe des produits locaux issus de l’agriculture ou de l’élevage.

----------

Lire également «C’est la ruée sur les marchés à la ferme»

----------

Aux quatre coins du canton, les épiceries adossées à une ferme connaissent une fréquentation inimaginable il y a encore un mois. Au point qu’il a fallu inventer de nouvelles stratégies dans l’urgence pour répondre à la demande.

Ce sont souvent des pionniers qui se voient ainsi récompensés. Il convient de se souvenir que les premiers cultivateurs qui se sont risqués à proposer leur cageot de prunes ou leur douzaine d’œufs à la vente directe passaient au mieux pour de doux rêveurs. En une génération, le phénomène a toutefois pris corps. Plus de vingt marchés à la ferme émaillent le territoire cantonal, doublés d’épiceries du terroir, de vente par distributeurs automatiques, de sites en ligne et d’abonnement à des paniers «contractuels».

Ce tissu qui s’est densifié au cours des deux dernières décennies a longtemps constitué un aimable terrain de rencontre entre ville et campagne. Depuis quelques semaines, cette idylle rurale-urbaine se mue en relation vitale.

Certes, lorsque le confinement relatif disparaîtra et que les frontières s’ouvriront, nombre de ceux qui ont découvert, en cette sombre occasion, cette vente de proximité retrouveront leurs anciennes habitudes. Mais beaucoup rejoindront le flot grossissant des fidèles du terroir.

Quant aux exploitants locaux qui ne sont pas en mesure d’écouler le fruit de leur travail, il leur reste une maigre consolation. La population genevoise aura eu comme jamais l’occasion d’admettre que la production de proximité ne constitue pas un luxe mais une nécessité.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.