Les oubliés de Berne sonnent à la porte

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parmi les qualités de la politique suisse, il en est une particulièrement louée de par le monde: sa constance. C’est aussi vrai en termes de représentativité des institutions. Depuis 1919, il n’y a pas photo: l’élu fédéral type est un homme âgé de 50 à 59 ans. Les femmes s’émancipent? L’espérance de vie s’allonge? Les fronts politiques évoluent? Rien n’y fait. Au moment des élections fédérales, la somme des choix des citoyens dans chaque canton amène à une surreprésentation du quinquagénaire au parlement. Pour compléter le profil, celui-ci est aujourd’hui majoritairement cadre ou indépendant.

Les jeunes, les femmes, les seniors notamment restent sous-représentés. Certains s’agacent de la situation: le parlement fédéral devrait être le reflet de l’image de la société.

On peut s’interroger sur la pertinence de ces revendications. Y a-t-il vraiment des intérêts communs à tous les jeunes Suisses? Ou encore une politique de genre, qui serait défendue par les femmes de droite, de gauche, du centre dans un même élan? La défense des intérêts s’organise davantage par courant idéologique, par région, par appartenance associative et professionnelle en Suisse. Tant mieux! On imagine mal l’instauration de quotas – sans fin! – pour représenter au parlement chacune des strates de la société: les célibataires, les locataires, les divorcés, les citadins, etc.

Reste que la politique se construit aussi par la sensibilité de chacun. Il ne s’agit pas que de nuances. Le vécu, les aspirations, l’expérience font parfois la différence lors d’un vote ou de l’élaboration d’une loi. Il ne viendrait d’ailleurs à l’idée de personne de remettre en question cette sensibilité lorsqu’elle est l’expression de la langue et de la culture. Les jeunes, retraités et femmes, qui se mettent parfois eux-mêmes hors course, pourraient faire mieux pour conquérir une part d’un gâteau que les quinquas ne se gênent pas, eux, de grignoter. (TDG)

Créé: 28.07.2015, 22h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...