Qui osera défier Olivier Jornot?

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élections judiciaires du printemps pointent et aucun candidat ne s’est manifesté pour affronter Olivier Jornot. Plus inquiétant, à l’approche du délai fixé au 3 février, les présidents des partis de gauche se montrent pessimistes quant aux possibilités de présenter un concurrent crédible pour affronter le procureur général. Personne ne veut aller au casse-pipe, souffle-t-on du côté du PS et des Verts.


Lire également «Les affaires politiques occuperont la justice»


Le potentiel explosif des dossiers en cours – affaire Maudet, notes de frais des magistrats de la Ville... – a-t-il annihilé toute ambition de ravir le poste occupé par Olivier Jornot? Peut-être. En attendant, aussi longtemps qu’aucun candidat ne se sera manifesté, notre Canton passera à côté d’un débat public forcément salutaire.

En 2014, l’avocat Pierre Bayenet s’était lancé dans la course. Sans soutien politique, hormis Ensemble à Gauche, il a vite été taxé de candidat «peu crédible». Le PS allait même refuser de soutenir l’avocat des squatteurs de Rhino et son «social-masochisme».

Or, un Genevois sur trois a voté pour lui. La campagne avait surtout permis à chacun de se positionner. Quand Olivier Jornot proposait de lutter vigoureusement contre la petite criminalité, l’avocat de gauche voulait vider Champ-Dollon. Entre ces deux approches antagonistes – forcément caricaturales – le peuple a choisi.

En 2020, la population pourrait ne pas avoir cette opportunité. Pour la gauche, une élection tacite sonnerait comme un échec.

Créé: 02.01.2020, 20h31

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...