Un nouveau départ pour Servette

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La dernière fois que le Servette FC est remonté en Super League, en 2011, l’exercice relevait du funambulisme. Majid Pishyar avait douché l’enthousiasme naissant dès le lendemain de la promotion en évoquant des baisses de salaire et quand il s’était débarrassé de la patate chaude en 2012, la transmettant à un pseudo-sauveur – Hugh Quennec –, les Grenat ne savaient pas encore qu’ils tombaient de Charybde en Scylla.

Admirable sur le terrain au terme de sa première saison dans l’élite depuis la faillite de 2005, l’équipe d’alors avait pourtant accroché héroïquement une place européenne. Avant une relégation sportive l’année d’après, la première et la seule de l’histoire du club. Avant une relégation administrative au troisième échelon du football suisse, en 2015. Le néant pour fatalité.


Lire aussi: «Servette doit redevenir un grand club et briller»


C’est précisément à ce moment qu’un espoir a refleuri, quand de vrais sauveurs se sont mobilisés, évitant une nouvelle faillite alors que l’institution grenat avait un pied dans la tombe. Il a fallu quatre années d’efforts à la Fondation 1890 et à ses partenaires (dont la Fondation Hans Wilsdorf, autrement dit Rolex) pour regagner patiemment la confiance et le crédit perdus. Servette est de retour en Super League, c’est très bien. Mais ce n’est pas une fin en soi.

Ce bonheur retrouvé s’inscrit sans doute en contraste des tourments d’hier, la belle santé apparente annonce des jours nouveaux, comme si après le pire, le meilleur était à venir, mais ce n’est que dans la durée que cet enthousiasme sain remplacera dans les mémoires l’aigre par le doux.

La promotion, fêtée le 10 mai contre Lausanne, n’est au fond qu’un point de départ. Qui place le Servette FC, ses dirigeants, son entraîneur, ses joueurs, son public devant de nouvelles responsabilités. La stabilité retrouvée, sportive et financière, permet enfin d’être optimiste.

Créé: 20.07.2019, 07h13

Daniel Visentini, rubrique Sports

Articles en relation

En direct des vestiaire avec Young Boys et Servette

Football Retrouvez les dernières infos concernant les deux clubs de Super League. Plus...

Servette va retrouver un certain «JP» Nsame

Football Le buteur d’YB, révélé sous le maillot grenat il y a trois ans, est heureux de retrouver les Grenat en Super League, dimanche à 16 heures. Plus...

La der de Servette au Stade de Suisse? Un succès 2-0!

Football Le dernier YB-Servette c’était en avril 2013. Les Grenat avaient gagné 2-0 à Berne. De bon augure? Plus...

En Super League, Servette doit s’adapter et trouver l’équilibre

Football Plus d’intensité, plus de danger: dans l’élite, les Grenat sont attendus au tournant. Ils ont bossé les gammes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.