Passer au contenu principal

Modernisons les retraites!

L’année 2020? Nous n’en avons pas terminé le premier tiers et nous le savons déjà. Pour le pire ou pour le meilleur, elle restera inoubliable! Et ce n’est pas fini! Après les gros tracas sanitaires, nous devrons faire face à de grands tourments économiques. Le conseiller fédéral Guy Parmelin nous a déjà prévenus. Entre décembre et janvier, nous nous souhaiterons probablement une bonne année 2021 avec un chômage à 7% et une chute du PIB (produit intérieur brut) de 7%, voire 10%.

Certains pensent déjà que le millésime 2020 restera ancré dans la mémoire de toute une génération. Autrement dit, nous le dégusterons pendant une vingtaine d’années. Le nectar ne manquera donc pas de développer ses effets sur les rendements de la prévoyance professionnelle et des retraites déjà bien amochées. Mais quelle aubaine! Voilà une superbe raison de moderniser le système. Celui-ci ne manque pas, avec l’âge, de trahir des signes de fatigue.

Comment garder le goût de l’efficacité et de la recherche du meilleur rendement avec 1562 caisses de pension pour 4,2 millions d’assurés actifs? La question se pose, même si personne ne doute de l’honnêteté des valeureux serviteurs de la prévoyance professionnelle. Les phases de récession induites par la crise du coronavirus, et leurs conséquences sur l’humeur des marchés financiers, devraient en plus nous rappeler très vite l’urgence de deux rengaines: le relèvement de l’âge de la retraite et des cotisations au deuxième pilier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.