La mobilité douce attend sa révolution

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Zurichois de passage à Genève nous a fait un jour cette réputation: «Ach, chez vous, le piéton doit toujours attendre aux feux.» Il n’a pas tort. Chronomètre en main, nous avons passé au crible neuf des carrefours les plus fréquentés de la ville. Le résultat est édifiant.

Les temps de passage accordés aux piétons sont largement en leur défaveur sur certains des principaux croisements du centre-ville. Il leur arrive de devoir attendre trois fois plus longtemps que les véhicules. Non seulement cette inégalité de traitement crée des problèmes de sécurité en raison des multiples infractions, mais elle se justifie d’autant moins que la cohorte de marcheurs est parfois plus élevée que le flux automobile.

En fait, rien de plus normal. La plupart des feux ont été programmés il y a des lustres dans le but de gérer en priorité le trafic automobile. Mais le vent a tourné. Il y a un an, les Genevois ont plébiscité un nouveau concept de mobilité qui donne la préférence à la mobilité douce au centre-ville. Le piéton doit désormais bénéficier de meilleurs temps de passage.

Pour cela, il faudra modifier en profondeur les flux de trafic, en déroutant les véhicules en transit sur une moyenne ceinture qui reste à développer. Ce changement, certes, ne se fera pas en un jour. La situation actuelle telle que soulignée par nos mesures permet de quantifier le travail à accomplir. Il est gigantesque. Mais le peuple en a décidé ainsi et il attend la mise en œuvre rapide de sa loi. (TDG)

Créé: 07.06.2017, 08h52

Christian Bernet, rubrique Genève

Articles en relation

Au carrefour, le piéton est le plus mal loti

Genève L’attente aux feux est plus longue pour lui que pour l’automobiliste, comme le montrent nos comptages. Depuis un an, le piéton a pourtant la priorité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...