Le malaise Céline en France

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Faut-il republier les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline? La prestigieuse maison d’édition Gallimard y travaillait mais elle a fini par renoncer à son projet. Ce malaise Céline est d’autant plus grand, bien sûr, qu’il se manifeste pour l’auteur d’un roman phare de la littérature française: «Voyage au bout de la nuit». De plus, il intervient alors que les Français découvraient fin 2017 que son dialoguiste le plus fameux du cinéma, Michel Audiard, avait commis des écrits antisémites de jeunesse dans la presse de la Collaboration.

Lire aussi: La réédition des pamphlets antisémites de Céline est reportée sine die par Gallimard

Si trois des textes les plus ignominieux de Céline – Bagatelles pour un massacre, L’Ecole des cadavres et Les Beaux Draps – n’ont jamais été interdits, ils n’avaient jusqu’ici fait l’objet d’aucune réédition depuis l’Occupation. Céline s’y était opposé de son vivant. Sa veuve, Lucette, aussi jusqu’à une période récente. Cette soudaine autorisation laissait d’ailleurs planer le doute sur les capacités de la désormais centenaire.

Le projet éditorial était par ailleurs mal engagé. Les tenants d’une édition accompagnée d’un appareil critique en soulignaient les faiblesses. Et Serge Klarsfeld, président des «Fils et filles de déportés», menaçait l’éditeur d’une action en justice avant la sortie du livre. Pierre-André Taguieff, qui vient de publier une somme de 1200 pages – Céline, la race, le Juif– s’insurgeait, lui, de voir qu’un seul critique littéraire «célinolâtre» était chargé du travail de contextualisation de ces brûlots.

Car Louis-Ferdinand Destouches n’a pas fait œuvre littéraire dans ces pamphlets. L’Hitlérien convaincu, le collaborateur zélé et délateur pour la police allemande, décrit par Taguieff, faits à l’appui, y compile une resucée de propagande haineuse écrite à la bile noire et de paresseux plagiats.

Entre panthéon et enfer littéraire, Céline attendra encore pour trouver sa place dans l’Histoire.

(TDG)

Créé: 11.01.2018, 19h23

Olivier Bot, rédacteur en chef adjoint

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.