Passer au contenu principal

Macron redescend sur terre

Le chef de l’État français est allé tutoyer les sommets, en particulier le plus prestigieux de l’Hexagone, le Mont-Blanc. S’il a été pris de vertige dans le refuge où il a passé la nuit, c’est à la vision du recul de la Mer de Glace. C’est sur ce fond opalin qu’Emmanuel Macron entend souligner le tournant vert de son quinquennat. S’en sont suivis des termes aériens: «concilier environnement et croissance», «aire protégée»…

----------

Lire également «Opération séduction d'un Macron «écolo» au secours du Mont-Blanc»

----------

Au même moment, nous avons regardé le temps qu’il faudrait pour, de Genève, aller à la rencontre du président à Chamonix. Deux options ferroviaires: l’une propose de faire le voyage par Martigny; l’autre de suivre un tracé direct via Saint-Gervais, mais avec une ligne de chemin de fer si désuète qu’il faut compter plus de cinq heures aussi pour l’aller-retour. L’idée n’est pas anodine, puisque des dizaines de milliers de touristes accomplissent ce trajet chaque année. Parallèlement, une nuée de compagnies de taxis, version 4x4, font le lien entre Genève et la station mythique en environ une heure.

Les habitants de la région étaient prêts à sourire de l’excursion alpestre du président, même conçue en réponse à des élus locaux et régionaux qui dénonçaient les carences de l’État dans cette vallée de l’Arve (Annemasse-Chamonix), la plus polluée de France pour de multiples raisons. Or, sur le chemin du retour, étape était prévue à Saint-Gervais. On imaginait que le président français allait en repartir en laissant une empreinte aussi durable que celle qui s’inscrit dans la neige molle.

Tel n’est pas le cas. L’État français investira 60 millions d’euros pour la rénovation de la voie ferrée en direction de Saint-Gervais, alors que le Département et la Région sont sollicités, chacun, à hauteur de 50 millions. Même les adversaires politiques du cru – Laurent Wauquiez, en tête – ne peuvent que saluer la perspective. L’opération alpine de communication s’est ainsi faite champ d’action.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.