La liberté de Charlie ne se négocie pas

EditorialLes dessinateurs de Charlie Hebdo, provocateurs, étaient vitaux pour la liberté de la presse et la démocratie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils vivaient sous la menace des islamistes. Ils s’en moquaient. La provocation, le rire, la dérision étaient leur raison d’exister. Pas question donc de céder un pouce. Ils ont mis en pièces tous les tabous. Ils ne respectaient rien. Mais non, ils n’allaient pas trop loin! Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Maris étaient à la liberté de la presse ce que cette dernière est à la démocratie: vitale.

Le fanatisme, l’obscurantisme et l’incommensurable bêtise humaine qu’ils dénonçaient avec tant de bonheur ont fini par les tuer. «Nous sommes tous Américains», avait écrit le directeur du Monde au lendemain de l’attentat du 11 septembre 2001. Aujourd’hui, le monde entier, et la presse en particulier, proclame «Je suis Charlie». L’émotion, la rage, la révolte sont partagés. Y compris par les musulmans les plus fervents, habituellement si discrets. Hier, ils ont laissé éclater leur colère. Car le nouvel «islamo-fascisme», comme l’appelle Daniel Cohn-Bendit, salit bien davantage leur prophète que le plus explosif des dessins de presse.

La colère et la consternation exprimées hier dans de gigantesques rassemblements spontanés en France, à Genève et ailleurs sont rassurants. Cette solidarité à la mesure du crime constitue le meilleur antidote à la peur. Un rappel que la démocratie ne se négocie pas. Elle est entière et indivisible, comme l’est la liberté de la presse.

Ayons aujourd’hui le courage des dessinateurs de Charlie Hebdo pour défendre nos valeurs sans la moindre concession. Il faut renforcer la bataille contre le totalitarisme islamiste. Mais en même temps, il faut veiller à ne pas alimenter les foyers de l’islamophobie et la tentation de vengeance post-massacre. Cela ne ferait qu’exacerber les tensions alors que les esprits en France sont chauffés à blanc.

L’Etat de droit, la démocratie et les libertés doivent prévaloir, à tout prix. Face aux terroristes, mais également face aux extrémistes de l’ultradroite.

(TDG)

Créé: 07.01.2015, 21h53

Articles en relation

Les frères Kouachi abattus, Coulibaly et des otages tués

Charlie Hebdo Les frères Kouachi, tués en Seine-et-Marne, et leur complice Amedy Coulibaly, abattu lors d'une prise d'otages à porte de Vincennes qui a coûté la vie à quatre personnes, se sont réclamés de groupes djihadistes. Plus...

La police traque deux frères dont un djihadiste connu

Charlie Hebdo Deux frères, dont un djihadiste connu des services antiterroristes, sont activement recherchés par la police. Un troisième homme a été placé en garde à vue, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo. Plus...

Les caricatures de Mahomet, symbole de liberté ou injure

Attentat à Paris La publication de dessins du prophète en 2005 par un journal danois avait été reprise par de nombreux titres dont Charlie, déclenchant des manifestations hostiles un peu partout dans le monde. Plus...

Devant Uni Mail, en tenant à bout de bras un stylo orphelin

Rassemblement à Genève Ce mercredi soir, 500 personnes de tous âges se sont réunies en silence devant le bâtiment universitaire pour exprimer leur solidarité avec Charlie Hebdo. Plus...

La communauté musulmane bouleversée par l'attentat

Attaque contre Charlie Hebdo En Suisse et à Genève, les responsables d'instances religieuses condamnent cette attaque terroriste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...