Le Grand-Saconnex en plein déni

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En septembre, la «Tribune de Genève» rapportait le malaise d’employés municipaux ainsi que les inquiétudes d’élus du Grand-Saconnex. L’anonymat avait été requis, par crainte des représailles. Le fait même d’écrire que nous avions pu parler à quelques employés les effrayait. Les municipaux n’étaient pas plus rassurés. Tous dénonçaient des dysfonctionnements au sein de l’administration communale. Après la parution de l’article, le Conseil administratif se fendait d’un courrier à la rédaction pour regretter des «rumeurs colportées par des personnes anonymes» et des méthodes jetant «le doute sur une collectivité publique».


Lire aussi: «Situation de souffrance» et sérieux malaise dans l'administration


Aujourd’hui, la Cour des comptes vient confirmer une situation problématique avec un audit sur la gestion des ressources humaines de la Commune, mené pendant une année. Elle dénonce une situation grave qui nécessite des mesures urgentes. Surtout, elle met en lumière l’attitude des trois magistrats du Conseil administratif, «qui n’ont pas pris la mesure de la situation». Un déni en dépit des signaux d’alarme: rapports d’une hotline ouverte aux employés, courriers des membres de la Commission du personnel qui finissent par démissionner en bloc, lettre inquiète signée par la moitié du Conseil municipal envoyée à la Cour – «Une procédure peu habituelle», selon cette dernière.

Un déni qui persiste malgré les résultats de l’audit. Au travail d’enquête et d’auditions de la Cour, le Conseil administratif oppose un taux d’absentéisme en règle et une médiane de longévité dans l’administration de dix ans. Circulez, il n’y a rien à voir.

Le trio de magistrats a tout de même accepté les douze recommandations de l’organe de contrôle. C’était la partie facile. Pour les concrétiser, il ne lui suffira pas d’opiner en disant: «Oui, mais.»

Il faudra un changement d’attitude radical. Difficile de réformer et de pacifier alors que plane l’ombre des «trois singes de la sagesse», qui représentent celui qui ne voit pas, celui qui n’entend pas et celui qui ne parle pas…

Créé: 05.07.2019, 19h40

Aurélie Toninato, rubrique Genève

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.