La grande révolution des monnaies

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le libra, cette monnaie virtuelle que veut lancer Facebook pour faciliter les transactions financières, a créé un électrochoc. Il oblige les États à réagir. À terme, il pourrait s’imposer comme une nouvelle monnaie parallèle qui met en danger la stabilité des économies nationales. Si le libra échappe à la régulation et aux systèmes de lutte contre la fraude (évasion fiscale, blanchiment, etc.), le pouvoir suprême des banques centrales, celui de créer et de gérer la monnaie, serait affaibli, voire annihilé. La Banque des règlements internationaux (BRI) le reconnaît dans un document récent. Son directeur, Augustín Carstens, plaide pour une contre-offensive rapide. Il se déclare favorable au lancement de devises nationales électroniques, le moyen le plus efficace pour contrer l’offensive de Facebook. Jusqu’ici, les monnaies ne sont que partiellement dématérialisées.


A lire: Un hub étudiera risques et potentiel d’une cryptomonnaie nationale


Un franc suisse ou un dollar électronique, protégé par la technologie blockchain, permettrait d’assurer la survie des monnaies nationales dans la jungle des nouveaux moyens de paiement et des monnaies parallèles qui se multiplient sans offrir de réelles garanties. En clair, les banques centrales seraient bien inspirées d’accélérer le pas pour ne pas devoir courir derrière l’ombre du libra.

«Le libra pourrait mettre en danger la stabilité des économies nationales»

Une monnaie électronique intégrale, remplaçant d’un clic billets, pièces et cartes de débit, ouvre également une perspective vertigineuse pour les banques centrales. Une e-monnaie dûment identifiée et sûre leur permettrait d’atteindre directement les épargnants sans devoir passer par l’intermédiaire des banques commerciales qui approvisionnent M. et Mme Tout-le-Monde en liquidités. Les banquiers centraux disposeraient ainsi d’une arme absolue et infaillible pour augmenter ou baisser la masse d’argent en circulation. Une révolution copernicienne dans le pilotage des politiques monétaires auquel personne n’avait songé jusqu’ici. Ce n’est donc pas seulement à une évolution technique à laquelle on assiste, mais à l’entrée dans une nouvelle ère monétaire.

Créé: 01.07.2019, 20h59

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Pierre Veya, chef de la rubrique Économie

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...