Passer au contenu principal

L’Imad est au four et au moulin

C’est au cours des années 90 que le visionnaire conseiller d’État Guy-Olivier Segond a encouragé le développement de l’aide et des soins à domicile.

Une initiative politique judicieuse qui permet aujourd’hui à la grande majorité de nos aînés de pouvoir continuer à vivre chez eux. Cette chance, nous la devons aussi en grande partie à l’Institution genevoise de maintien à domicile (Imad) qui entoure cette population.

----------

Lire également «Genève dépiste le coronavirus à domicile»

----------

Nous avons parfois critiqué ce mastodonte, reprochant à ses collaborateurs de passer trop de temps dans les trajets et pas assez auprès des personnes âgées parfois très esseulées. L’Imad a depuis lors considérablement décentralisé son organisation en créant des antennes régionales moins dévoreuses au niveau des déplacements.

Et là, en cette période de crise sanitaire extrême où, urgence oblige, l’on peut mieux juger de l’efficacité des différentes structures qui s’activent pour lutter contre la pandémie, l’Imad démontre sa grande capacité d’adaptation.

Non seulement cette institution continue à assurer sa mission – ô combien essentielle en cette période anxiogène – de préservation du lien social en suivant plus de 10'000 personnes. Non seulement elle intensifie ses visites, le nombre de repas distribués ayant augmenté de 60%, passant de 9000 à 15'000 par semaine. Non seulement elle lance une nouvelle prestation, les paniers de petits-déjeuners, pour éviter que ses protégés les plus vulnérables ne sortent. Mais la voilà à présent qui dépiste le virus à plein régime à domicile et participe à un programme de rééducation post-Covid, grâce à un concluant partenariat public-privé avec des médecins indépendants.

Une collaboration efficace renforcée par l’anticipation nécessaire pour faire face à cette crise inédite.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.