Hodgers sur une autre longueur d’onde

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout le monde au bout du lac est tombé des nues ce mercredi matin en apprenant que Swisscom avait lancé, à minuit, son réseau 5G en Suisse et à Genève. Le Grand Conseil genevois n’a-t-il pas justement voté la semaine dernière, dans l’urgence et à une large majorité, un moratoire sur le déploiement de cette nouvelle technologie dans le canton? On entend encore résonner les propos du conseiller d’État chargé de l’environnement, Antonio Hodgers, assurant que ce moratoire était inutile parce que «quoi qu’il en soit, nous n’allons pas nous précipiter pour mettre ces antennes».


Lire également : Swisscom déploie la 5G et crée la polémique


Le magistrat précisait même qu’il n’avait aucune demande d’opérateurs de téléphonie sur son bureau. Mais aujourd’hui, il bredouille une explication vaseuse. Nous aurions mal compris: en fait, il voulait parler des ondes millimétriques. Or, celles-ci, qui pourront en effet s’appliquer dans le futur à la 5G, ne sont pour l’instant pas à l’ordre du jour en Suisse, selon l’Office fédéral de l’environnement. De la part d’un ministre cantonal, une telle approximation – un tel amateurisme, serait-on tenté de dire – est très fâcheuse, surtout sur un sujet aussi sensible et potentiellement explosif.

On s’étonne par ailleurs que la Confédération accorde les concessions pour la 5G sans attendre les conclusions du groupe de travail chargé d’évaluer entre autres les risques pour la santé, et qui doit rendre son rapport d’ici à l’été. Nous prendrait-on pour des cobayes? Que penser, également, du lancement du réseau 5G de Sunrise à la fin de mars, qui a fait peu de bruit? En dehors de quelques bourgades, Sunrise se concentre sur des zones rurales comme la Champagne genevoise, évitant soigneusement les grandes agglomérations. S’agit-il d’un test grandeur nature sur les «péquenots»? Tout cela ne fait qu’entretenir les craintes – légitimes? – d’une part croissante de la population, alors même qu’on prétend y répondre de manière scientifique et dépassionnée.

(TDG)

Créé: 17.04.2019, 20h53

Antoine Grosjean, rubrique Genève.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Genevois disent oui à la RFFA
Plus...