Le Canton s’offre un peu de sérénité

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’économie genevoise, mais pas seulement elle, peut respirer. Le scrutin opaque, contradictoire et indigeste dont le Canton nous a accablés va permettre à Genève, paradoxalement, de s’épargner un nouveau psychodrame.

La réforme de l’imposition des entreprises, âprement combattue, l’emporte nettement. Plus de 58% des Genevoises et Genevois ont approuvé son application cantonale. Couplé au succès du volet fédéral, ce oui clair sauvegarde l’attractivité du canton.

Une victoire pour la droite et le Conseil d’État? Le vote d’hier s’avère plus subtil que ça, et finalement plus helvétique dans son équilibre. D’abord, la RFFA va abolir les privilèges fiscaux des multinationales. L’équité devant l’impôt, que la campagne des opposants avait presque occultée, constitue tout de même une avancée notable.

Les compensations fédérales (2 milliards par an pour l’AVS) et genevoises (augmentation des subsides pour l’assurance maladie) atténuent par ailleurs le cadeau dont vont bénéficier une partie des entreprises.

La droite gagne aussi sur l’ouverture des magasins trois dimanches par an. Elle perd en revanche sur les retraites des fonctionnaires: le projet de gauche, avec maintien du système actuel, a été préféré à celui du gouvernement. La facture pourrait être douloureuse pour le contribuable.

Entre la RFFA, les retraites et les magasins, droite et gauche ont chacune des raisons de sourire et matière à grimacer.

La conclusion? Les réformes restent possibles à Genève, à condition de proposer des compensations entre sacrifices et bénéfices.

Au moment où la classe politique brille plus par les scandales que par l’étendue de ses réalisations, le vote de dimanche montre que ce canton est encore capable de produire autre chose que des Genferei. (TDG)

Créé: 19.05.2019, 18h40

Frédéric Julliard

Rédacteur en chef

Articles en relation

Réforme fiscale: les patrons sont soulagés

Votations Le vote genevois sur la RFFA cantonale était annoncé serré mais, finalement, avec un «oui» à 58%, les chefs d'entreprises sont rassurés. Plus...

Votations genevoises: le fil des événements de l'après-midi

Direct Les Genevois ont accepté la réforme de l'imposition des entreprises. Sur la caisse de pension des fonctionnaires, la version de la gauche l'emporte. Les magasins pourront ouvrir trois dimanches par an. Plus...

Les Genevois veulent des magasins ouverts trois dimanches par an

Commerces Approuvée par 52,5% des votants, la loi est une victoire pour la droite et le patronat, qui salue une mesure salutaire pour Genève. La gauche et les syndicats craignent une détérioration des conditions de travail. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...