Passer au contenu principal

Genève, où sont les femmes?

Anthropologues, sociologues et spécialistes de l’espace urbain nous le répètent depuis des années. La ville est masculine. Oui madame. Elle a été conçue et construite par et pour les hommes. Elle demeure leur chose. Leur biotope à eux. Leur espace de vie et de jeu. «Délires féministes», pestez-vous peut-être. Ben, baladons-nous gentiment dans les rues genevoises pour voir. Tiens, guignons la statuaire: des bustes de messieurs, graves, barbus et fameux; des dames en pied, rêveuses, dévêtues et anonymes. Tiens, zieutons les cours d’école: un terrain de foot au milieu, squatté par des garçonnets, avec des fillettes éparpillées en périphérie. Tiens, scrutons les noms de rues. Des hommes, des hommes et encore des hommes. Au bout du lac, 1% du total des 3263 rues portent des noms féminins. Bon, changeons de trottoir alors, en attendant que le petit bonhomme soit vert. Encore un bonhomme. Un de plus. Mais bon…

----------

A lire: Genève a un sexe: c'est un homme

----------

Attendons à présent que la nuit tombe. Et observons nos contemporains. Ces messieurs flânent, baguenaudent, se posent un moment sur un banc peut-être bien. Ils sont chez eux. Les dames, elles, regardent devant elles et marchent d’un bon pas. Ni trop vite, pour ne pas sembler stressées, ni trop lentement, pour ne pas paraître oisives. Car voyez-vous, la femme oisive, en ville, ça fait mauvais genre. Surtout le soir. Seules les mamans et leurs poussettes peuvent lambiner pépère.

Certes, il y a d’autres espaces où la discrimination sexuelle se montre bien plus criante que sur notre bitume urbain. Bien sûr, il fait plutôt bon vivre à Genève, que l’on soit né mâle ou femelle. Ne peignons donc pas le diable sexiste sur nos murailles municipales. Mais pourquoi ne pas imaginer une ville de demain où la mixité régnerait en maître? En maître et en maîtresse, bien sûr.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.