La France à l’ère Macron

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marine Le Pen s’est fait dégager et Emmanuel Macron s’est imposé; faute de mieux, comme l’indique le taux d’abstention historiquement élevé. Au terme d’une campagne présidentielle totalement stupéfiante, la France entre ce dimanche dans une nouvelle ère, celle de l’inconnu. Après les chocs du Brexit et de l’élection de Donald Trump, l’avènement d’Emmanuel Macron à la présidence française est cependant à ranger parmi les bonnes nouvelles dans un monde chahuté. La raison et le bon sens l’ont emporté sur l’obscurantisme de Marine Le Pen et l’immobilisme d’une caste déchue. Avec l'ovni Macron venu de nulle part, qui a rejeté les candidats des partis traditionnels dans une autre galaxie, s’ouvre le champ de tous les possibles, y compris le meilleur.

Emmanuel Macron, président ni de gauche ni de droite, ou de gauche et de droite, a annulé les références traditionnelles du combat politique dans l’Hexagone. Un combat qui a laissé sur le carreau cette sorte de «nomenklatura» d’énarques qui depuis des décennies détient le pouvoir et se le passe, davantage préoccupée de ses intérêts propres que de ceux d’une majorité de Français. C’est elle qui a généré la vague Le Pen qui, entre mensonges, insultes et désinformation, aura eu raison sur un point: la France n’est plus que l’ombre d’elle-même. Vivant sur son héritage de grande puissance, elle s’est enfoncée dans la crise depuis des décennies. Société déboussolée, grande nation dégradée, elle se trouve ravalée aux seconds rôles à l’extérieur, à un ring de boxe à l’intérieur. Chirac, Sarkozy, Hollande ont tour à tour laissé le système se nécroser, échouant à négocier la transition vers la modernité.

Autant dire que la tâche d’Emmanuel Macron sera colossale. Sa victoire est assise sur un bon score face à Marine Le Pen. Mais ce résultat est bien davantage le fruit d’une conjonction de refus que d’un engouement pour sa personne et son programme. Et c’est sur un champ de ruines politique qu’il est appelé à reconstruire le pays. D’un côté, une aubaine, mais surtout un redoutable défi. Parviendra-t-il à bâtir une majorité parlementaire, à rassembler les ennemis d’hier autour d’un parti et d’un programme que ses opposants disent inexistants? Il doit renouer les fils entre les deux France issues du 1er tour et trouver une majorité alors que quatre formations se disputent la faveur des Français. Or seule la majorité absolue à l’Assemblée nationale permettra au fondateur d’En Marche! de tracer sa route et de tenter le changement en profondeur.

L’incertitude contient tout triomphalisme. Emmanuel Macron constitue un risque. Mais cet homme, dont peu contestent l’intelligence, le pragmatisme voire l’esprit rénovateur, est certainement le meilleur pari pour une France laminée qui rêve de changements sans tendances suicidaires. Au cataclysme assuré par Marine Le Pen, les Français ont préféré l’imprévu selon Macron. Ils ont aussi préféré l’Europe, en manque cruel d’oxygène, à l’isolement qui a la cote de l’époque. Bonne nouvelle, donc. A confirmer.

Créé: 07.05.2017, 21h03

Articles en relation

Macron, le président qui veut bouger les lignes

Présidentielle française Rapide. Libéral et égalitaire. Expérimenté. Le parcours atypique du jeune politique français. Plus...

Plus de 10 millions de votes FN: un record

Présidentielles françaises Battue largement, Marine Le Pen va cependant doubler les voix que son père avait obtenues en 2002. Plus...

Macron bien élu, reste à soigner la France

Présidentielle française Le candidat d’En Marche a réussi son pari. Son score historique - 65,8% des voix - ne cache la difficulté de la tâche et la progression du FN. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.